Présentation du site :
En vertu de l’article 6 de la loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique, il est précisé aux utilisateurs du site http://www.harp-detectives.fr l’identité des différents intervenants dans le cadre de sa réalisation et de son suivi :
  • Propriétaire : Ludovic HUMBERT – auto-entrepreneur inscrit sous le SIRET N° 80407981200017 – 2 Bis Avenue Durante – MBE 160 à 06000 NICE, exerçant sous l’enseigne « H.A.R.P. – Cabinet d’Investigations et de Renseignements (Détective privé à Nice) » l’activité de Détective – agent de recherches privées suivant agréments du Conseil National des Activités Privées de Sécurité (CNAPS) : Agrément CNAPS de dirigeant N° AGD-006-2113-11-17-20140408152-00 | Agrément CNAPS d’autorisation de fonctionnement de l’agence de recherches privée N° AUT-006-2113-11-17-20140408153-00 | Carte professionnelle N° CAR-006-2020-01-07-20140408152-00 | CNIL CIL N° IFP/MBI/RCIL 151163 – désignation N° 19149 ;
  • Créateur : http://www.domaine-pack.fr – Netidentity SARL ayant son siège social au 229 Bis, Promenade de Anglais, 06200 NICE ;
  • Responsable publication : Ludovic HUMBERT – contact@harp-detectives.fr ;
  • Webmaster : Netidentity SARL – support@harp-detectives.fr ;
  • Hébergeur :  Netidentity SARL – support@harp-detectives.fr ;
  • Crédits : les mentions légales ont étés générées et offertes par Subdelirium – Agence web charente : http://www.subdelirium.com/agence-web/agence-web-charente/ ;
  • Crédits photos : http://www.fotolia.com ;
  • Crédits Logo H.A.R.P. : Guillaume Jacquemin ;
Conditions générales d’utilisation du site et des services proposés :
L’utilisation du site http://www.harp-detectives.fr implique l’acceptation pleine et entière des conditions générales d’utilisation ci-après décrites. Ces conditions d’utilisation sont susceptibles d’être modifiées ou complétées à tout moment, les utilisateurs du site http://www.harp-detectives.fr sont donc invités à les consulter de manière régulière.
Ce site est normalement accessible à tout moment aux utilisateurs. Une interruption pour raison de maintenance technique peut être toutefois décidée par son propriétaire, qui s’efforcera alors de communiquer préalablement aux utilisateurs les dates et heures de l’intervention.
Le site http://www.harp-detectives.fr est mis à jour régulièrement par son propriétaire. De la même façon, les mentions légales peuvent être modifiées à tout moment : elles s’imposent néanmoins à l’utilisateur qui est invité à s’y référer le plus souvent possible afin d’en prendre connaissance.
Description des services fournis :
Le site http://www.harp-detectives.fr a pour objet de fournir une information concernant l’ensemble des activités d’enquêtes liées à la profession de Détective – agent de recherches privées du Cabinet d’Investigations et de Renseignements H.A.R.P. (Détective privé à Nice).
Le propriétaire du site http://www.harp-detectives.fr s’efforce d’y fournir des informations aussi précises que possible. Toutefois, il ne pourra être tenue responsable des omissions, des inexactitudes et des carences dans la mise à jour, qu’elles soient de son fait ou du fait des tiers partenaires qui lui fournissent ces informations.
Toutes les informations indiquées sur le site http://www.harp-detectives.fr sont données à titre indicatif, et sont susceptibles d’évoluer. Par ailleurs, les renseignements figurant sur le site http://www.harp-detectives.fr ne sont pas exhaustifs. Ils sont donnés sous réserve de modifications ayant été apportées depuis leur mise en ligne.
Limitations contractuelles sur les données techniques :
Le site utilise la technologie HTML5.
Le site Internet ne pourra être tenu responsable de dommages matériels liés à l’utilisation du site. De plus, l’utilisateur du site s’engage à accéder au site en utilisant un matériel récent, ne contenant pas de virus et avec un navigateur de dernière génération mis-à-jour.
Propriété intellectuelle et contrefaçons :
Monsieur Ludovic HUMBERT est propriétaire des droits de propriété intellectuelle ou détient les droits d’usage sur tous les éléments accessibles sur le site, notamment les textes, images, graphismes, logo, icônes, sons, logiciels.
Toute reproduction, représentation, modification, publication, adaptation de tout ou partie des éléments du site, quel que soit le moyen ou le procédé utilisé, est interdite, sauf autorisation écrite préalable de son propriétaire.
Toute exploitation non autorisée du site ou de l’un quelconque des éléments qu’il contient sera considérée comme constitutive d’une contrefaçon et poursuivie conformément aux dispositions des articles L.335-2 et suivants du Code de Propriété Intellectuelle.
Limitations de responsabilité :
Monsieur Ludovic HUMBERT ne pourra être tenue responsable des dommages directs et indirects causés au matériel de l’utilisateur, lors de l’accès au site http://www.harp-detectives.fr, et résultant soit de l’utilisation d’un matériel ne répondant pas aux spécifications indiquées ci-dessus, soit de l’apparition d’un bug ou d’une incompatibilité.
Il ne pourra également être tenue responsable des dommages indirects (tels par exemple qu’une perte de marché ou perte d’une chance) consécutifs à l’utilisation du site http://www.harp-detectives.fr.
Des espaces interactifs (possibilité de poser des questions dans l’espace contact) sont à la disposition des utilisateurs.
Monsieur Ludovic HUMBERT se réserve le droit de supprimer, sans mise en demeure préalable, tout contenu déposé dans cet espace qui contreviendrait à la législation applicable en France, en particulier aux dispositions relatives à la protection des données. Le cas échéant, Monsieur Ludovic HUMBERT se réserve également la possibilité de mettre en cause la responsabilité civile et/ou pénale de l’utilisateur, notamment en cas de message à caractère raciste, injurieux, diffamant, ou pornographique, quel que soit le support utilisé (texte, photographie…).
Gestion des données personnelles :
En France, les données personnelles sont notamment protégées par la loi n° 78-87 du 6 janvier 1978, la loi n° 2004-801 du 6 août 2004, l’article L. 226-13 du Code pénal et la Directive Européenne du 24 octobre 1995.
A l’occasion de l’utilisation du site http://www.harp-detectives.fr, peuvent êtres recueillies : l’URL des liens par l’intermédiaire desquels l’utilisateur a accédé au site http://www.harp-detectives.fr, le fournisseur d’accès de l’utilisateur, l’adresse de protocole Internet (IP) de l’utilisateur.
En tout état de cause Monsieur Ludovic HUMBERT ne collecte des informations personnelles relatives à l’utilisateur que pour le besoin de certains services proposés par le site http://www.harp-detectives.fr. L’utilisateur fournit ces informations en toute connaissance de cause, notamment lorsqu’il procède par lui-même à leur saisie. Il est alors précisé à l’utilisateur du site http://www.harp-detectives.fr l’obligation ou non de fournir ces informations.
Conformément aux dispositions des articles 38 et suivants de la loi 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, tout utilisateur dispose d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition aux données personnelles le concernant, en effectuant sa demande écrite et signée, accompagnée d’une copie du titre d’identité avec signature du titulaire de la pièce, en précisant l’adresse à laquelle la réponse doit être envoyée.
Aucune information personnelle de l’utilisateur du site http://www.harp-detectives.fr n’est publiée à l’insu de l’utilisateur, échangée, transférée, cédée ou vendue sur un support quelconque à des tiers. Seule l’hypothèse du rachat de Monsieur Ludovic HUMBERT et de ses droits permettrait la transmission des dites informations à l’éventuel acquéreur qui serait à son tour tenu de la même obligation de conservation et de modification des données vis à vis de l’utilisateur du site http://www.harp-detectives.fr.
Concernant le formulaire de contact, il est indiqué conformément à l’article 8 de la loi du 6 janvier 1978 modifiée, que le message ne peut contenir de données sensibles telles que des « données à caractère personnel qui font apparaître, directement ou indirectement, les origines raciales ou ethniques, les opinions politiques, philosophiques ou religieuses ou l’appartenance syndicale des personnes, ou qui sont relatives à la santé ou à la vie sexuelle de celles-ci ». Les informations recueillies par ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique destiné à gérer votre demande d’information. Le destinataire de ces données est le dirigeant, et responsable du traitement, du  Cabinet d’Investigations et de Renseignements H.A.R.P. (Détective privé à Nice). A l’issue de la prise de contact avec le demandeur d’information, les données sont détruites. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, le demandeur d’informations bénéficie d’un droit d’accès, de rectification et de suppression des informations qui le concernent, et qu’il peut exercer en s’adressant à : contact@harp-detectives.fr .
Le site internet http://www.harp-detectives.fr est déclaré à la CNIL sous le numéro 1833504 v 0 en raison des données à caractère personnel qu’il peut recueillir par l’intermédiaire unique de son formulaire de contact.
Les bases de données sont protégées par les dispositions de la loi du 1er juillet 1998 transposant la directive 96/9 du 11 mars 1996 relative à la protection juridique des bases de données.
Liens hypertextes et cookies :
Le site http://www.harp-detectives.fr contient un certain nombre de liens hypertextes vers d’autres sites, mais que Monsieur Ludovic HUMBERT n’a cependant pourtant pas la possibilité de vérifier leurs contenus, et que par conséquent, il n’assumera aucune responsabilité de ce fait.
La navigation sur le site http://www.harp-detectives.fr est susceptible de provoquer l’installation de cookie(s) sur l’ordinateur de l’utilisateur. Un cookie est un fichier de petite taille, qui ne permet pas l’identification de l’utilisateur, mais qui enregistre des informations relatives à la navigation d’un ordinateur sur un site. Les données ainsi obtenues visent à faciliter la navigation ultérieure sur le site, et ont également vocation à permettre diverses mesures de fréquentation.
Le refus d’installation d’un cookie peut entraîner l’impossibilité d’accéder à certains services. L’utilisateur peut toutefois configurer son ordinateur de la manière suivante, pour refuser l’installation des cookies :
  • Sous Internet Explorer : onglet outil (pictogramme en forme de rouage en haut a droite) / options internet. Cliquez sur Confidentialité et choisissez Bloquer tous les cookies. Validez sur Ok.
  • Sous Firefox : en haut de la fenêtre du navigateur, cliquez sur le bouton Firefox, puis aller dans l’onglet Options. Cliquer sur l’onglet Vie privée. Paramétrer les Règles de conservation sur :  utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique. Enfin décochez-la pour  désactiver les cookies.
  • Sous Safari : Cliquez en haut à droite du navigateur sur le pictogramme de menu (symbolisé par un rouage). Sélectionnez Paramètres. Cliquez sur Afficher les paramètres avancés. Dans la section « Confidentialité », cliquez sur Paramètres de contenu. Dans la section « Cookies », vous pouvez bloquer les cookies.
  • Sous Chrome : Cliquez en haut à droite du navigateur sur le pictogramme de menu (symbolisé par trois lignes horizontales). Sélectionnez Paramètres. Cliquez sur Afficher les paramètres avancés. Dans la section « Confidentialité », cliquez sur préférences.  Dans l’onglet « Confidentialité », vous pouvez bloquer les cookies.
Droit applicable et attribution de juridiction :

Tout litige en relation avec l’utilisation du site http://www.harp-detectives.fr est soumis au droit français. Il est fait attribution exclusive de juridiction aux tribunaux compétents de Nice.

Les principales lois concernées :

Loi n° 78-87 du 6 janvier 1978, notamment modifiée par la loi n° 2004-801 du 6 août 2004 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés.

Loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique.
Lexique :
Utilisateur : Internaute se connectant, utilisant le site susnommé.
Informations personnelles : « les informations qui permettent, sous quelque forme que ce soit, directement ou non, l’identification des personnes physiques auxquelles elles s’appliquent » (article 4 de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978).
Conditions générales du mandat d’investigations :

Préalablement à la conclusion du contrat mandat, le mandant est informé par son mandataire des conditions générales ci-après stipulées dans lesquelles il est d’usage de procéder relativement à l’exécution d’actes d’investigations privées.

Obligations du mandant

Par la conclusion du contrat de mandat, le mandant certifie d’une part l’exactitude de son identité, et d’autre part, il certifie sincère et véritable l’ensemble des informations qu’il a produit au mandataire lors de l’étude de faisabilité des investigations utiles à mener et que les objectifs désirés revêtent bel et bien un caractère légal, légitime et moral. Il déclare également avoir la pleine capacité juridique lui permettant de s’engager au titre des présentes conditions générales.

De même, le mandant devra se garder de conclure dans le même temps nécessaire à l’exécution du présent, un contrat similaire avec un autre agent de recherches privées, ou d’engager par ailleurs une instance judiciaire, sans en avoir préalablement averti le mandataire.

Le mandant devra également garder un comportement loyal envers son mandataire et notamment s’abstenir de toutes entraves qui pourraient nuire à la bonne exécution des investigations envisagées, ou d’inciter le mandataire à exécuter des actes illégaux, illégitimes ou immoraux au cours de ces dernières.

A défaut, le mandant est d’ores et déjà averti que les sommes versées à titre de provisions, ou pour les besoins d’un précédent mandat d’investigations, resteront acquises au mandataire, les allégations mensongères entraînant de facto la résiliation de plein droit du présent contrat, ainsi que de ceux qui pourraient encore avoir cours. Il devra en outre s’acquitter des frais non encore couverts par une provision, ainsi que des honoraires liés aux actes d’investigations déjà effectués.

Obligations du mandataire

Il est de jurisprudence constante et bien établie que le mandataire est engagé, non pas par le fait de parvenir aux résultats souhaités par son mandant (cf. supra), mais d’y appliquer ses soins et ses capacités de telles sortes, qu’il ne verra sa responsabilité engagée que si ce dernier prouve un manquement à ses devoirs de prudence et de diligence. Il ne peut donc être tenu qu’à une obligation de moyens relativement à l’exécution du présent mandat d’investigations, et ce, en raison de la part de contingence inhérente à chacune des investigations.

Dès la conclusion du présent contrat, le mandataire est seul habilité à diriger les investigations qu’il estime utiles, et ce en adéquation avec les objectifs précédemment énoncés, en vue de la manifestation de la vérité.

A cet égard, la responsabilité de la conduite des opérations à engager, et des moyens pour y parvenir, étant confiée au mandataire, il est rappelé que le mandant ne pourra s’immiscer dans la direction des investigations, sauf pour lui à être expressément sollicité de la part du mandataire. En outre, si l’affaire requiert que des instructions soient données par le mandant au fur et à mesure des actes d’investigations, elles ne pourront être valablement exécutées que si elles découlent d’un ordre exprès du mandant (courrier, e-mail, SMS, à l’exclusion de toute communication verbale).

A ce titre, le mandataire atteste par le contrat accomplir son mandat d’investigations dans le respect, d’une part, des règles juridiques qui s’imposent à tout à chacun, et d’autre part, du code de déontologie applicable à la fonction d’agent de recherches privées et instauré par le décret N° 2012-870 du 10 Juillet 2012, le tout sous le contrôle du Conseil Nationale des Activités Privées de Sécurité, selon le décret n° 2011-1919 du 22 décembre 2011.

En outre, s’il l’estime opportun, le mandataire pourra :
– se faire assister, mandater ou interroger tout intervenant, sachant, homme de l’art, qu’il pense nécessaire à l’établissement de preuves tangibles, à charge pour lui d’en référer préalablement à son mandant si cette intervention devait engendrer un surcoût non couvert par la provision initialement versée ;
– se faire assister ou mandater tout confrère – agent de recherches privées, collaborateur ou sous-traitant, désigné par lui et dont la participation lui paraît indispensable, à charge pour lui d’en référer préalablement à son mandant si cette intervention devait engendrer un surcoût non couvert par la provision initialement versée ;
– interrompre et / ou cesser toutes investigations s’il estime que l’avancée de ces dernières l’entraîne sur un terrain illégal, illégitime et / ou immoral, et l’emmène notamment dans des situations dangereuses pour sa personne ou pour autrui ;
– interrompre et / ou cesser toutes investigations si les informations initialement fournies par le mandant s’avèrent mensongères et / ou trompeuses, ou encore si ce dernier adopte envers son mandataire un comportement déloyal, entravant la bonne exécution des opérations, ou en l’incitant à exécuter des actes illégaux, illégitimes ou immoraux, ou contraire à sa déontologie, ces faits entraînant par ailleurs la résiliation de plein droit du présent contrat, ainsi que de ceux qui pourraient encore avoir cours, nonobstant les sommes déjà versées à titre de provisions, ou pour les besoins d’un précédent mandat d’investigations, au mandataire et qui lui resteront acquises ;
– interrompre et / ou cesser toutes investigations si la provision versée ab initio ne paraît plus suffisante pour couvrir les débours, frais et honoraires engagés pour atteindre les objectifs souhaités, et qui pourrait de surcroît entraîner la résiliation de plein droit du présent contrat faute pour le mandant de déférer à la mise en demeure à lui adressée à cet effet par le mandataire d’avoir à procéder dans un délai de huit jours au versement d’une nouvelle provision suffisamment convenable.

Au fur et à mesure de l’accomplissement des actes d’investigations décidés, le mandataire s’engage à rendre compte au mandant, verbalement ou par écrits, sans que ces derniers soient constitutifs d’un rapport définitif d’investigations, de l’évolution positive ou négative de ses avancées.

Conformément aux articles 9 du décret n° 2012-870 du 10 juillet 2012 relatif au code de déontologie des agents de recherches privées, et 226-13 du code pénal, et sous réserve des cas prévus ou autorisés par la loi, le mandataire s’engage par le présent contrat à respecter une stricte confidentialité des informations, procédures techniques et usages dont il a connaissance dans le cadre de son activité. Il s’interdit également de faire tout usage de documents ou d’informations à caractère interne dont il aurait eu connaissance dans l’exercice de ses fonctions.

De manière à valablement remplir les objectifs fixés ci-dessus, le mandataire atteste par le présent mandat avoir souscrit auprès des assurances MMA IARD un contrat sous la police N° 140536135 F, garantissant sa responsabilité civile professionnelle et couvrant d’éventuels dommages pouvant être causés pendant l’exercice de son activité d’agent de recherches privées.

En outre, le mandataire atteste également que son activité d’agent de recherches privées est régulièrement déclarée auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) par l’intermédiaire d’un Correspondant Informatique et Libertés (CIL) pris en la personne de Monsieur Gérard BRUGUES (désignation N° CIL 19149).

Convention d’honoraires

Le barème général des frais et honoraires appliqués se réfère en totalité à l’onglet  » Tarifs « .

Fin du mandat

Sur initiative du mandant, pour quelque raison que ce soit et quand bon lui semble, celui-ci pourra résilier le contrat en révoquant son mandataire, en lui notifiant sa volonté par lettre recommandée avec demande d’avis de réception tout en respectant un délai de préavis de huit jours. Dans ces mêmes conditions, le mandataire pourra également notifier à son mandant en cours de contrat sa renonciation à ce dernier.

Par ailleurs, le mandat d’investigations sera résilié de plein droit dans les hypothèses suivantes :
– si le mandataire, lors de l’étude de faisabilité de présent contrat, a rapporté des allégations mensongères concernant son identité, ou la sincérité des renseignements apportés pour ce faire, ou a omis de rapporter des informations, qualifiées de déterminantes, qui auraient nécessairement conduit le mandataire à exécuter ses fonctions de manière différente ;
– si les objectifs initialement stipulés s’avèrent en réalité revêtir, au fur et à mesure des investigations, un caractère illégal, illégitime et / ou immoral ;
– si le mandant adopte envers son mandataire un comportement déloyal, ou en entravant la bonne exécution des investigations envisagées, ou en incitant le mandataire à exécuter des actes illégaux, illégitimes ou immoraux au cours de ces dernières, ou contraire à sa déontologie ;
– si le mandataire estime que l’avancée de ses investigations l’entraîne sur un terrain illégal, illégitime et / ou immoral, que cette situation soit, ou non, du fait du mandant, et même si celui-ci n’en a pas connaissance ou la volonté d’y amener son mandataire, et notamment s’il s’agit de situations dangereuses pour sa personne ou pour autrui ;
– si la provision versée à la signature du présent contrat ne paraît plus suffisante pour couvrir les débours, frais et honoraires engagés pour atteindre les objectifs souhaités, faute pour le mandant d’avoir déférer à la mise en demeure à lui adressée à cet effet par le mandataire d’avoir à procéder dans un délai de huit jours au versement d’une nouvelle provision suffisamment convenable ;
– Si en cours de contrat, le mandant rompt le caractère confidentiel des données dont il a pu être destinataire, notamment en divulguant celles-ci au public, ou en les cédant à de tierces personnes ;
– Si, d’une manière générale, l’une ou l’autre des parties venait à violer l’une des clauses du présent contrat.

Cette résiliation de plein droit interviendra dès la survenance du fait générateur, sans avoir à respecter un quelconque délai de préavis, et sera notifiée à la partie défaillante par tout moyen.

Dans tous ces cas de révocation, renonciation et résiliation de plein droit, les sommes versées par le mandant au titre de provisions, débours, et honoraires resteront acquises au profit de son mandataire de manière, d’une part, à le couvrir des frais déjà engagés entre temps ou inhérent à la rupture du présent contrat, et d’autre part, à le dédommager suite au manque à gagner consécutif à la non-exécution d’autres mandats d’investigations.

Rapport d’investigations

Lorsque les objectifs désirés sont atteints, ou à défaut, lorsque le mandataire le juge opportun compte tenu de ses prérogatives (cf. supra), ou encore dans les cas de résiliation précités, les actes d’investigations menés sont arrêtés et sanctionnés par la rédaction d’un rapport d’investigations, éventuellement accompagné d’annexes, destiné à être remis à son mandant, à l’exclusion de toute autre personne, sauf accord exprès de son rédacteur, pour un usage strictement personnel et confidentiel, et qui ne saurait être communiqué ou cédé à de tierces personnes, sauf à être produit en justice, et pour lequel, compte tenu des résultats et conséquences obtenus, la responsabilité du mandataire ne saurait être engagée par son mandant conformément à la jurisprudence actuelle et hors les cas prévus par la loi. Par exception, à la demande du mandant, et si l’ampleur du mandat d’investigations le justifie, il pourra être dressé plusieurs rapports d’investigations en cours de contrat. Ce rapport n’ayant pour but ultime que de rapporter des preuves admises par la loi en vue de la défense des intérêts du mandant, il jouira par la suite d’une validité juridique sans conteste par devant les juridictions, compte tenu d’une jurisprudence abondante désormais bien établie en la matière.

La rédaction de ce rapport d’investigations vise à consigner les résultats obtenus suite aux actes d’investigations entrepris, pour permettre la manifestation de la vérité en vue de l’établissement de preuves tangibles, ou, à tout le moins, de la présomption si nécessaire par devant la Justice. A cet égard, seuls ne seront consignés et / ou annexés les renseignements et constatations utiles à la défense des intérêts du mandant. En revanche, il ne pourra être exigé du mandataire d’y indiquer les moyens et techniques utilisés lors de ces investigations, ou d’y mentionner les noms et fonctions des personnes contactées et / ou rencontrées lors de ces dernières, et encore moins d’indiquer des faits qui n’auraient pas été observés directement par le mandataire.

La remise de ce rapport d’investigations au mandant aura lieu dès que ce dernier ce sera acquitté auprès de son mandataire du règlement des débours, frais et honoraires occasionnés pour l’exécution du présent mandat, ou ceux afférents à un ou plusieurs précédents contrat qui pourraient encore avoir cours, déduction faite de la ou des provisions déjà allouées. La remise du rapport, et de ses éventuelles annexes, se manifestera par la signature d’un procès-verbal de fin de mandat, lequel emportera quitus tant à l’encontre de ce dernier, qu’à l’encontre du mandataire, exonérant ainsi ce dernier de toute responsabilité.

En application de l’article 6-5° de la loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, la position de la CNIL concernant la durée de conservation apparaissant la plus pertinente, relativement aux données collectées lors des actes d’investigations privées, est celle relative à la durée du mandat. Par conséquent, le mandataire atteste par le présent contrat que l’outil informatique de gestion de ces données collectées ne contiendra plus aucune information une fois le présent mandat rempli ou rompu, de sorte que ces données ne puissent être réutilisées ultérieurement. Le rapport d’investigations adressé sous forme papier au mandant, formalisant les résultats obtenus par l’agent de recherches privées, sera conservé dans le cadre d’un archivage électronique intermédiaire, mais dont la consultation sera strictement limitée à l’hypothèse d’un litige entre le mandant et son mandataire.

Litiges

Par la présente clause, il est d’ores et déjà convenu qu’en cas de survenance d’un éventuel litige entre les parties, seules les juridictions du ressort territorial de la ville de Nice seront compétentes.

Il est rappelé que dans l’hypothèse où le mandant viendrait à communiquer ou céder les résultats d’investigations contenus au rapport remis en fin de mandat, le mandataire ne saurait être poursuivi pour divulgation de ces faits confidentiels, et seule la responsabilité du mandant pourrait ainsi être engagée.

En outre, partant du principe que les raisons (cf. supra) qui ont poussé le mandant à contracter avec le mandataire en vue de son intervention par voie d’investigations pour atteindre un objectif particulier, l’exposé de ces motifs au sein du présent contrat pouvant s’apparenter aux règles d’établissement des attestations en matière civile, conformément à l’article 202 du code de procédure civile, il résulte que l’usage et l’établissement d’une attestation inexacte, ainsi que sa falsification, par le mandant, entraînerait la mise en jeu de la responsabilité pénale de son auteur, excluant celle du mandataire, faits prévus et réprimés par les articles 441-7 et suivants du code pénal pour lesquels ce dernier se verrait contraint d’en référer à la Justice.